Étiquette : tufu

Un poème de Tu Fu : écrit nocturne du voyageur

Voici un célèbre poème de Tu Fu
de 40 caractères calligraphié en xingcao

旅夜書懷
杜甫

細草微風岸 危樯獨夜舟
星垂平野闊 月湧大江流
名豈文章著 官應老病休
飄飄何所似 天地一沙鷗

écrit nocturne du voyageur de Tu Fu (712 – 770)
Rive aux herbes menues. Brise légère.
Barque au mât vacillant, seule dans la nuit.
S’ouvre la plaine aux étoiles suspendues ;
Surgit la lune, pressant les flots du fleuve.
L’homme laisse-t-il un nom par ses seuls écrits ?

Vieux, malade, que le mandarin s’efface !
Errant, errant, à quoi ressemblai-je ?
– Mouette des sables entre ciel et terre

Traduction François Cheng – Entre sources et nuages – Albin Michel p 49


Le dernier vers de ce poème en deux calligraphies

天地一沙鷗

tiān dì yī shā ōu


Mouette des sables entre ciel et terre

 

Une autre calligraphie du même poème en six colonnnes

Enfin une dernière calligraphie en quatre colonnes

A bientôt …

retour haut de page

Une sentence d’après Du Fu

杜甫
秋邊响起一雁聲
高瓊月是故鄉明

Du Fu (712 – 770)

Soudain, l’automne est troublé par le cri d’une oie sauvage
Au palais céleste, la lune de mon pays natal me paraît la plus lumineuse

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén