Catégorie : HUAI SU

chapitre 81 du Tao Te King (6/6)

Le dernier chapitre du Tao Te King

道德 经   老子   第八十一章

信言不美,美言不信
善者不辯,辯者不善
知者不博,博者不知
聖人不積,既以為人己愈有,
既以與人己愈多
天之道,利而不害;聖人之道
為而不争

xìn yán bù měi měi yán bù xìn
shàn zhě bù biàn ,biàn zhě bù shàn
zhī zhě bù bó, bó zhě bù zhī
shèng rén bù jī , jì yǐ wéi rén jǐ yù yǒu ,
jì yǐ yǔ rén jǐ yù duō
tiān zhī dào, lì ér bù hài ; shèng rén zhī dào
wéi ér bù zhēng

chapitre 81 du Tao Te King de Lao Tseu calligraphié en kaishu en 2022 © corinne leforestier

chapitre 81 du Tao Te King de Lao Tseu calligraphié en xingshu en 2022 © corinne leforestier

 

voici les trois traductions

Les paroles vraies ne sont pas belles
les belles paroles ne sont pas vraies

celui qui sait n’est pas pour autant érudit
celui qui est érudit ne sait pas pour autant

celui qui est bon ne discourt pas
celui qui discourt n’est pas bon

Le sage n’accumule pas pourtant,
plus il fait pour les autres plus il est
plus il donne aux autres plus il a

le tao du ciel profite sans jamais nuire
le tao du Sage est d’œuvrer sans jamais rivaliser.

Traduction de Cheng Wing fun et Hervé Collet – Le vieux sage – de l’accord au cours des choses – éditions Moundarren

Les paroles sincères
Ne sont pas belles
Les belles paroles
Ne sont pas forcément sincères

L’homme bon
N’a pas la langue bien pendue
L’homme qui a la langue bien pendue
N’est pas forcément bon.

Le sage n’a pas
de connaissances étendues
Celui qui a des connaissances étendues
N’est pas forcément sage.

Le sage n’accumule pas les richesses
Plus il aide
Plus il possède;
Plus il donne
Plus il s’enrichit.

Le Tao du ciel
Favorise sans nuire.
Le Tao du sage
Agit sans disputer.

Traduction de Shi Bo

Les paroles vraies ne sont pas agréables;
Les paroles agréables ne sont pas vraies.

Un homme de bien ne discute pas,
L’homme qui discute n’agit pas pour le bien.

Celui qui sait n’est pas un érudit.
Un érudit n’est pas celui qui sait.

Le saint ne réserve rien;
en agissant pour autrui, il possède davantage;
en donnant à autrui, il multiplie
davantage encore sa richesse.

La voie du ciel consiste à avantager sans nuire.
La voie du saint consiste à agir sans rien disputer.

Traduction Liu Kia-Hway et Benedyct Grynpas – philosophes taoïstes I – gallimard nrf

◊◊◊◊◊◊

Exercice calligraphique préparatoire

Tao calligraphié de différentes façons
dào voie, tao

◊◊◊◊◊◊

Le récapitulatif des 5 articles précédents

première phrase
deuxième phrase
troisème phrase
quatrième phrase
cinquième phrase

 

 retour haut de page

Sentence du jour tirée du Tao Te King (5/6)

Cinquième phrase du chapitre 81
du Tao Te King de Lao Tseu
道德 经   老子   第八十一章

天之道,利而不害;聖人之道
為而不争

tiān zhī dào, lì ér bù hài ; shèng rén zhī dào
wéi ér bù zhēng

Sentence de Lao Tseu calligraphié en xingcao en 2022 – © Corinne Leforestier

En voici trois traductions

Le tao du ciel profite sans jamais nuire
le tao du Sage est d’œuvrer sans jamais rivaliser.

Traduction de Cheng Wing fun et Hervé Collet – Le vieux sage – de l’accord au cours des choses – éditions Moundarren

Le Tao du ciel
Favorise sans nuire.
Le Tao du sage
Agit sans disputer.

Traduction de Shi Bo

La voie du ciel consiste à avantager sans nuire.
La voie du saint consiste à agir sans rien disputer.

Traduction Liu Kia-Hway et Benedyct Grynpas – philosophes taoïstes I – gallimard nrf

Exercices calligraphiques préparatoires

I – Cinq caractères de cette phrase calligraphiés de bas en haut en kaishu, xingshu, caoshu

de gauche à droite :


zhēng disputer, rivaliser
hài nuire
1. tranchant – 2. favorable, propice – 3. avantage, profit
dào voie, tao
tiān ciel

II – Quatre caractères calligraphiés à partir des modèles de cinq grands calligraphes (extraits du texte “1000 caractères”)

de gauche à droite :

Huai Su 懷素 (737–799) colonne 1

Mi Fu 米芾 (1051-1107) colonne 2

Wen Zheng Ming 文徵明 (1470-1559) colonne 3

Zhi Yong 智永 (581-618) colonnes 4 et 5

Zhao Meng Fu 趙孟頫 (1252-1322) colonne 6

deux autres compositions calligraphiques de la sentence

Dans cette composition verticale, il manque un caractère : lequel ?

Les deux dernières phrases du chapitre 81 calligraphiées ensemble

A suivre dans les semaines à venir
 La calligraphie du chapitre 81 entier en kaishu et en xingshu

 retour haut de page

Sentence du jour tirée du Tao Te King (4/6)

Quatrième phrase du chapitre 81
du Tao Te King de Lao Tseu
道德 经 – 老子 – 第八十一章

聖人不積,既以為人己愈有,
既以與人己愈多

shèng rén bù jī , jì yǐ wéi rén jǐ yù yǒu ,
jì yǐ yǔ rén jǐ yù duō

Sentence de Lao Tseu calligraphié en xingcao en 2022 – © Corinne Leforestier

En voici trois traductions

Le sage n’accumule pas pourtant,
plus il fait pour les autres plus il est
plus il donne aux autres plus il a.

Traduction de Cheng Wing fun et Hervé Collet – Le vieux sage – de l’accord au cours des choses – éditions Moundarren

Le sage n’accumule pas les richesses
Plus il aide
Plus il possède;
Plus il donne
Plus il s’enrichit.

Traduction de Shi Bo

Le saint ne réserve rien;
en agissant pour autrui, il possède davantage;
en donnant à autrui, il multiplie
davantage encore sa richesse.

Traduction Liu Kia-Hway et Benedyct Grynpas – philosophes taoïstes I – gallimard nrf

Exercices calligraphiques préparatoires

I – Cinq caractères de cette phrase calligraphiés de bas en haut en kaishu, xingshu, caoshu

de gauche à droite :

accumuler
shèng sage
wéi 1. agir / faire – 2. servir de – 3. devenir / être –4. (préposition) par
de plus en plus
offrir

II – Quatre caractères calligraphiés à partir des modèles de cinq grands calligraphes (extraits du texte “1000 caractères”)

de gauche à droite :

Huai Su 懷素 (737–799) colonne 1

Mi Fu 米芾 (1051-1107) colonne 2

Wen Zheng Ming 文徵明 (1470-1559) colonne 3

Zhi Yong 智永 (581-618) colonnes 4 et 5

Zhao Meng Fu 趙孟頫 (1252-1322) colonne 6

une autre calligraphie de la sentence

A suivre dans les semaines à venir
deux autres articles sur ce sujet
1 – La cinquième phrase (et dernière) du chapitre 81
2 – La calligraphie du chapitre 81 entier en kaishu et en xingshu

 retour haut de page

Chin Kuan – Prenant le frais

Une poésie de Chin Kuan calligraphiée en xingcao en 2021 – © Corinne Leforestier

秦觀-納涼

攜扙來追柳外涼
畫橋南畔倚胡床
月明船笛參差起
風定池蓮自在香

Chin Kuan (1049 – 1100)
Prenant le frais

canne à la main je sors en quête de la fraîcheur des saules
sur la berge au sud du pont laqué je m’allonge dans une chaise pliante
sous la lune claire, dans les barques le son des flûtes s’élève
le vent se calme, sur l’étang le suave parfum des lotus

“L’art de la sieste – l’été” – Edition Moundarren

♦♦♦♦♦♦♦

Je travaille la calligraphie en m’appuyant sur un texte célèbre intitulé
“les 1000 caractères” formé de 250 quatrains.
Il sert de références aux calligraphes car il est composé de 1000 caractères différents.

A titre d’exemple voici le 111ème quatrain :

畫綵仙靈

peinture en couleur du monde des immortels

dans lequel on retrouve l’un des caractères du poème de Chin Kuan

Le voici calligraphié à partir des modèles de cinq grands calligraphes :
de gauche à droite

Huai Su 懷素 (737–799) colonne 1

Mi Fu 米芾 (1051-1107) colonne 2

Wen Zheng Ming 文徵明 (1470-1559) colonne 3

Zhi Yong 智永 de la période des sui (581-618) colonnes 4 et 5

Zhao Meng Fu 趙孟頫 (1252-1322) colonne 6

♦♦♦♦♦♦♦

Voici deux autres calligraphies du poème de Chin Kuan

Les trois ensembles.

Bon mois d’Août dans la fraîcheur estivale.

Prochain article le 29 Août :
vous y découvrirez les gravures créées cet été …

retour haut de page

Fièrement propulsé par terracolorosa & Thème par Anders Norén