Catégorie : style kaishu

style régulier

Un poème de Lu Yu : au cours de l’été

夏日
陸游

溪漲清風拂面
月落繁星滿天
數只船橫浦口
一聲笛起山前

au cours de l’été de Lu Yu (1125 – 1210)
au bord de la rivière au flot gonflé le vent frais caresse mon visage
la lune s’est couchée, un essaim d’étoiles remplit le ciel
quelques barques de guingois dans la crique
d’une flûte un air mélodieux s’élève sur la montagne en face

L’art de la sieste « L’été » – Edition Moundarren


Dans ce poème, 6 caractères comportent le radical eau:
shuǐ

Il s’agit des mots ruisseau, monter, limpide, tomber, plein/rempli et confluent.

Les voici calligraphiés successivement en kaishu, xingshu et caoshu

ruisseau

monter zhǎng

limpideqing

tomberluò

rempli, plein 滿 mǎn

confluent


le premier vers du poème

溪漲清風拂面

xī zhǎng qīng fēng fú miàn

au bord de la rivière au flot gonflé le vent frais caresse mon visage

retour haut de page

Une sentence d’après Su Dongpo et une poésie calligraphiée en 3 styles

Une sentence de Su Dong Po caen trois styles

安得我心空無物
管它斯文何足關

Comment se peut-il que mon cœur soit vide de toutes choses
Quelle importance a la courtoisie

calli_2019_sentence_sudongpoweb

une sentence calligraphiée sur papier de rix 50 x 150 – corinne Leforestier

La voici calligraphiée en 3 styles. De gauche à droite :

kaishu : style régulier 楷書

xingshu : style courant 行書

caoshu : style herbe folle 草書

calli_2019_ trois_styles_sentence_web

une sentence calligraphiée en 3 styles

Elle est extraite d’un poème « écrit sur une peinture célèbre de Su DongPo »

我心空無物
斯文定何間
君看古井水
萬象自往還

Totalement vide est mon cœur
Les courtoisies mondaines n’ont aucune valeur
Regardez l’eau d’un puits ancien
Dix mille images y défilent pour rien

Traduction Shi Bo

calli_2019_sentence_sudongpoweb

calligraphié en xingshu sur papier de riz 37 x 50

Voici une autre calligraphie du même poème retrouvée dans 200 ans

calli_2019_sudongpo_xingshu_empreintes_web

 

retour haut de page

 

alimenté par Terracolorosa & Thème par Anders Norén