Catégorie : sentence

Sentence du jour tirée du tao te king – sagesse et érudition…

Troisième phrase du chapitre 81
du Tao te King de Lao Tseu

Troisième phrase du chapitre 81 du tao te king de Lao Tseu calligraphié en 2021 en xingcao par- © Corinne Leforestier

知者不博
博者不知


En voici trois traductions

Celui qui sait n’est pas pour autant érudit
Celui qui est érudit ne sait pas pour autant

Traduction de Cheng Wing fun et Hervé Collet – Le vieux sage – de l’accord au cours des chose – éditions Moundarren

◊◊◊◊◊

Le sage n’a pas de connaissances étendues
Celui qui a des connaissances étendues n’est pas forcément sage

Traduction de Shi Bo

◊◊◊◊◊

Celui qui sait n’est pas érudit.
Un érudit n’est pas celui qui sait.

Traduction Liu Kia-Hway et Benedyct Grynpas – philosophes taoïstes I – gallimard nrf


Voici les 4 caractères de cette phrase calligraphiés de bas en haut en kaishu, xingshu, caoshu
Vous reconnaîtrez de gauche à droite :

知 zhī savoir; connaître – 者 zhě ce; celui-ci – 不 bù négation – 博 bó 1-vaste, étendu, immense, 2-acquérir, juste

 

Sentence du jour tirée du tao te king – discours et bienveillance …

Deuxième phrase du chapitre 81
du Tao te King de Lao Tseu

deuxième phrase du chapitre 81 du tao te king de Lao Tseu calligraphié en 2021 en xingcao par Corinne Leforestier

善者不辯
辯者不善


En voici trois traductions

Celui qui est bon ne discourt pas
Celui qui discourt n’est pas bon

Traduction de Cheng Wing fun et Hervé Collet – Le vieux sage – de l’accord au cours des chose – éditions Moundarren

◊◊◊◊◊

L’homme bon n’a pas la langue bien pendue
L’homme qui a une langue bien pendue n’est pas forcément bon

Traduction de Shi Bo

◊◊◊◊◊

Un homme de bien ne discute pas,
l’homme qui discute n’agit pas pour le bien

Traduction Liu Kia-Hway et Benedyct Grynpas – philosophes taoïstes I – gallimard nrf


Voici les 4 caractères de cette phrase calligraphiés
de bas en haut en kaishu, xingshu, caoshu
Vous reconnaîtrez de gauche à droite :

善 shàn bon; bienveillant – 者 zhě ce; celui-ci – 不 bù négation –
辯 biàn discuter, débattre, contester

 

Intermède à l’éléphant

Ce dessin vous évoque-t-il quelque chose ?

Un proverbe taoïste de circonstance en guise de vaccination sans effets indésirables

calligraphie en xingcao – Corinne Leforestier 2021

自樂平生道

zì lè píng shēng dào

je me réjouis dans la voie de tous les jours

◊◊◊◊◊

Le voici calligraphié en 5 styles différents inspirés de 4 calligraphes célèbres (de gauche à droite) :

mifu 米芾 (1051-1107) colonne 1

wen zheng Ming 文徵明 (1470-1559) colonne 2

Zhi Yong 智永 de la période des sui (581-618) colonnes 3 et 4

zhaomeng fu 趙孟頫 (1252-1322) colonne 5

retour haut de page

Sentence du jour tirée du tao te king

Première phrase du chapitre 81
du Tao te King de Lao Tseu

première phrase du chapitre 81 du tao te king de Lao Tseu calligraphié en 2020 en xingcao par Corinne Leforestier

信言不美
美言不信

xìn yán bù měi
měi yán bù xìn


En voici trois traductions

Les paroles vraies ne sont pas belles
Les belles paroles ne sont pas vraies

Traduction de Cheng Wing fun et Hervé Collet – Le vieux sage – de l’accord au cours des chose – éditions Moundarren

◊◊◊◊◊

Les paroles sincères ne sont pas belles
Les belles paroles ne sont pas forcément sincères

Traduction de Shi Bo

◊◊◊◊◊

Les paroles vraies ne sont pas agréables
Les paroles agréables ne sont pas vraies

Traduction Liu Kia-Hway et Benedyct Grynpas – philosophes taoïstes I – gallimard nrf


Voici les 4 caractères de cette phrase calligraphiés de bas en haut en kaishu, xingshu, caoshu
Vous reconnaîtrez de gauche à droite :

信 xìn digne de foi; vrai – 言yán mot; parole – 不 bù négation -美 měi beau

 

A l’an nouveau : tout passe

Une sentence d’après Li Bai pour venir
vous souhaiter une bonne année 2020

古來萬事東流水
人間苦賽樂浮雲

D’après Li Bai (701-762)
Depuis que le monde est monde toutes choses sont éphémères
comme l’eau qui galope vers l’est
Dans ce monde des humains, la joie et la tristesse sont toujours plus éphémères que les nuages passagers

traduction ShiBo

calligraphie en caoshu sur papier de riz 70 x 50 marouflé – Corinne Leforestier

retour haut de page

 

Une sentence de Li Dongyang

un vers  de li dongyango calligraphié en kuankcao en 2019 - © corinne leforestier

 

 

老來無夢不山林

l’âge venant,
nul rêve qui ne soit
de montagnes et forêts

李東陽

Li Dongyang (1447-1513)

 

 

calligraphié en caoshu par Corinne Leforestier

scau de signature

Une sentence d’après Du Fu

杜甫
秋邊响起一雁聲
高瓊月是故鄉明

Du Fu (712 – 770)

Soudain, l’automne est troublé par le cri d’une oie sauvage
Au palais céleste, la lune de mon pays natal me paraît la plus lumineuse

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén